Chaussures du commerce

Pour être pris en charge au titre des dispositions des articles L.212-1 et L.213-1 (ex L.115 et L.128) du CPMIVG, l’achat d’une paire de chaussures du commerce doit obligatoirement être en rapport avec vos infirmités pensionnées au titre de ce même code.

Conditions de prise en charge

La prise en charge est accordée aux amputés unis ou bilatéraux, y compris les porteurs de pilons.

La participation annuelle, forfaitaire, est égale à 56,56 €.

Cette participation est attribuée une seule fois par an, sur présentation de la facture d’achat (ticket de caisse ou facture du commerce).

Cet article vous a été utile ?

Dernière mise à jour de l'article : 20/06/2017