Prothèses oculaires

La prothèse oculaire est un appareillage reconstructeur à visée esthétique et non optique.

La demande d’accord préalable est obligatoire.

C’est votre médecin, justifiant de l’une des spécialités suivantes : ophtalmologie, chirurgie maxillo-faciale, chirurgie plastique et reconstructrice, qui doit vous prescrire la prothèse oculaire.

Son ordonnance doit comporter les références exactes de la prothèse.

Le fournisseur

L’oculariste doit établir sa demande d’accord préalable.

Les pièces à envoyer (par vous ou votre oculariste) sont :

  • la prescription médicale,
  • le devis avec les références exactes de la prothèse ainsi que son prix.

L’accord de prise en charge vous sera envoyé par le DSBP de la CNMSS.

Vous devrez le remettre à votre fournisseur.

Il peut être pris en charge une prothèse provisoire post-opératoire puis une première prothèse définitive.

Renouvellement de la prothèse oculaire définitive

La prise en charge est accordée dans la limite d’une attribution :

  • tous les 6 ans pour une prothèse oculaire organique,
  • tous les 2 ans pour une prothèse oculaire en verre.

S’il apparaît une modification de la cavité, qui provoque un décentrement, une diminution de l’ouverture palpébrale ou une intolérance de la prothèse, une prise en charge anticipée du renouvellement après justification médicale, peut être envisagée.

Prothèse oculaire organique, repolissage 

La prise en charge est accordée dans la limite d’une attribution maximale tous les 6 mois :

  • au bout de 6 mois : sur facture,
  • de façon anticipée (< à 6 mois), avec une prescription médicale indiquant les raisons.
Cet article vous a été utile ?

Dernière mise à jour de l'article : 28/07/2016