S'abonner au flux RSS des actualités

STRASBOURG
PLAN SPORT

Deuxièmes Assises européennes du Sport santé sur ordonnance

Mis en ligne le mercredi 18 octobre 2017

La promotion de l’activité physique et sportive est un axe fort de la politique de prévention en santé de la CNMSS.
Activement impliquée dans le dispositif « Activité physique et sportive pour la santé au profit des militaires et leur famille » visant à favoriser une baisse de l’accidentologie, la CNMSS a participé aux deuxièmes Assises européennes du Sport santé sur ordonnance à Strasbourg le samedi 12 octobre 2017.

Evènement placé sous le haut patronage d’Emmanuel Macron, Président de la République, et en présence de Laura Flessel, ministre des Sports, les 2èmes Assises européennes du sport santé sur ordonnance se sont tenues en partenariat avec le CNFPT, l'Institut national spécialisé d’études territoriales de Nancy et la Faculté des sciences du sport de Strasbourg.

Madame Laura Flessel, ministre des sports, le professeur Benoît Vallet, directeur général de la Santé, le docteur Alexandre Feltz, adjoint au maire de Strasbourg en charge des politiques de santé, Monsieur Vincent Collet, entraîneur de l’équipe de France de basket et le docteur Martine Prévost, en charge de l’athlétisme santé et des jeunes à la Fédération française d’athlétisme, ont procédé à l’ouverture officielle.

S’INSPIRER D’EXPERIENCES REALISEES A L’ETRANGER

Élus, institutionnels, territoriaux, médecins, étudiants, professions sanitaires et sociales et associations sportives étaient donc réunis pour échanger sur les différentes expériences françaises et européennes, italienne, belge et québecoise.

Le « Grand défi de Pierre Lavoie », réalisé en lien avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, en est un exemple : certains médecins de famille prescrivent des « Cubes énergie » correspondant à une durée d’activité, en invitant leurs patients à venir marcher avec eux lors de grandes marches. Ainsi les 21 et 22 octobre 2017, 23 grandes marches seront effectuées à travers le Québec.

DES PROJETS CONCRETS

Huit ateliers de réflexion ont été proposés au cours de ces Assises :

  • Investir dans le sport-santé sur ordonnance : un choix politique
  • Le sport-santé sur ordonnance : au-delà des ALD
  • Le sport-santé sur ordonnance : et après
  • Vers des maisons sport-santé
  • L’activité physique sur prescription : les acteurs, les formations, les pratiques
  • Sport-santé sur ordonnance… sans frontières !
  • Quel sport-santé sur ordonnance pour les enfants ?
  • La prescription d’activité physique par le médecin traitant

Clôturant les débats, le docteur Feltz a présenté les perspectives nationales de financement du sport sur ordonnance via les ARS, les Directions régionales et départementales Jeunesse et sports et cohésion sociale, les collectivités territoriales, une conférence de financeurs, l’assurance maladie avec un forfait sport santé et enfin les complémentaires santé.

La clôture officielle a été réalisée par Roland Ries, maire de Strasbourg et Laura Flessel qui a indiqué que les bénéfices du sport santé ne sont plus à démontrer mais à diffuser largement.
La ministre a porté l’engagement d’Emmanuel Macron de mailler le territoire de 500 maisons sport santé pour les personnes éloignées de la pratique.

Dernière mise à jour de l'article : 18/10/2017