S'abonner au flux RSS des actualités

PLAN DE PREVENTION SPORT DES ARMEES

"En EPMS aussi, restons pro !"

Mis en ligne le mercredi 12 mars 2014

L’entraînement physique est une composante indispensable de la préparation opérationnelle du personnel militaire mais il s’accompagne d’une accidentologie qui pèse sur l’institution. En effet, 38 % des accidents de service sont dus aux pratiques physiques.

 Dans un souci de préservation du personnel et de la capacité opérationnelle des forces armées et dans une logique d’économie des coûts induits par ce phénomène, un plan de prévention des risques d’accidents liés à la préparation physique du militaire, dont l'objectif est de réduire la proportion d’accidents de service liés à l'EPMS, est mis en œuvre depuis le 17 novembre 2011.

Ce plan, diffusé par l’état-major des armées fixe des objectifs dans quatre domaines potentiels d’amélioration :

  • la mise en œuvre de l’entraînement physique militaire et sportif (EPMS) ; 
  • le contrôle de la mise en œuvre de l’EPMS
  • l’évaluation de l’accidentologie, afin d’affiner les mesures de prévention ; 
  • l’information du personnel, à tous les niveaux, sur les bonnes pratiques et les risques inhérents à l’EPMS.

Qualité de la mise en oeuvre de l'EPMS

L’action majeure a été de redéfinir le cadre général de la pratique de l’entraînement physique au sein des armées, avec la diffusion d’une doctrine rénovée et d’un mémento technique qui font l’objet d’une publication interarmées. Ce document constitue le socle de la mise en œuvre, il décrit les pratiques à adopter pour un EPMS progressif, non traumatisant et sécurisé et comporte un volet très important consacré à la prévention.
En effet, l’application de principes généraux, de progressivité, régularité, adaptation, diversité et sécurité, contribue à limiter les risques inhérents à la pratique sportive.

Contrôle de l'EPMS

Le plan préconise tout d’abord un contrôle interne. Il est du ressort des chefs de cellules mais aussi du niveau du commandement par la vérification de l’adéquation entre les directives EPMS du niveau central et celles appliquées sur le terrain.

Le plan préconise également un contrôle externe en s’appuyant notamment sur l’action des inspections.

Evaluation et suivi de l'accidentologie

L’amélioration de l’évaluation de l’accidentologie porte sur trois actions :

  • la mise en place d’un observatoire des blessures dans certaines écoles de formation initiale qui permettra un suivi précis de l’accidentologie indispensable pour identifier la nature et les causes des blessures et prendre les mesures correctives ; 
  • l’amélioration du suivi des affections présumées imputables au service (APIAS) liées à l’EPMS par l’évolution de la déclaration des APIAS, travail collaboratif de la Caisse nationale militaire de sécurité sociale (CNMSS) avec le Service de santé des armées (SSA) ;
  • l’amélioration du recueil de l’accidentologie en service au sein des unités effectué par la chaîne prévention. Cet outil de recueil est insuffisamment exploité à ce jour.

Information et sensibilisation du personnel

Des opérations d’information et de sensibilisation sont menées vers le commandement de proximité et l’ensemble du personnel militaire dans différents domaines (sécurité dans la pratique EPMS, hygiène de vie, nutrition, sommeil, hydratation).
Ces actions réclament une implication forte du commandement, elles sont assorties de démarches concrètes menées en partenariat.
La campagne nationale de communication sur la prévention des risques d’accidents liés à la préparation physique du militaire est la première action majeure menée dans ce domaine. Elle associe les forces armées, le service de santé des armées, la caisse nationale militaire de sécurité sociale, la délégation à l’information et à la communication de la Défense, les services de communication des armées et le centre national des sports de la Défense.

Le 28ème Tournoi sportif des grandes écoles de la Défense s’est tenu les 14 et 15 mars 2014 à Palaiseau sur le campus de l'École polytechnique, au Centre National des Sports de la Défense de Fontainebleau (CNSD) et à l'Ecole navale de Brest (épreuves de voile).
Cette manifestation a été choisie pour lancer la campagne nationale de communication visant à promouvoir les bonnes pratiques en entraînement physique militaire et sportif (EPMS). Le directeur de la CNMSS, Monsieur Thierry Barrandon, a participé à l’ouverture du tournoi.

D’autres actions de communication seront organisées durant l’année 2014, en s’appuyant notamment sur les trois évènements sportifs suivants :

  1. Le championnat de France militaire (CFM) de rugby du 19 au 23 mai, organisé par l’école des Fourriers de Querqueville ; 
  2. Le championnat de France militaire de football du 21 au 26 septembre, organisé par l’école de gendarmerie de Rochefort ; 
  3. Le CISM-R de course hors stade sur les 20 km de Paris du 10 au 13 octobre, championnat régional organisé dans le cadre du Conseil International du Sport Militaire (CISM).

Dernière mise à jour de l'article : 17/11/2015