S'abonner au flux RSS des actualités

MOI(S) SANS TABAC

J-22 : un défi collectif pour arrêter de fumer

Mis en ligne le lundi 9 octobre 2017

Cette année encore, la CNMSS est partenaire de l’opération Moi(s) sans tabac qui invite tous les fumeurs à arrêter de fumer le 1er novembre, pendant 30 jours. Une action nationale sous forme de défi collectif, pour accompagner les fumeurs dans une démarche d’arrêt du tabac, à l’origine de 78 000 décès chaque année.

Alors que l’on sait le tabac source majeure de cancers, de maladies cardiovasculaires et d’insuffisance respiratoire, plus de 13 millions de personnes fument quotidiennement en France. 28 jours d’arrêt suffisent pourtant à réduire considérablement les signes désagréables du sevrage, multipliant par cinq les chances de succès de la tentative.

Le ministère des affaires sociales et de la Santé reconduit donc en 2017 l’opération Moi(s) sans tabac, afin d’encourager les fumeurs à « tenir » pendant 30 jours, grâce à des actions quotidiennes de communication et de soutien, accessibles :

> sur l’application mobile à télécharger ici
> en appelant le 3989 pour un accompagnement gratuit par un tabacologue du lundi au samedi de 8 h à 20 h (prix de l’appel depuis un poste fixe)
> en s’inscrivant sur le site www.tabac-info-service.fr

Objectifs

  • Réduire de 10 % le nombre de fumeurs quotidiens d’ici à 2019 ;
  • Prévenir l’entrée des jeunes dans le tabagisme ;
  • Mobiliser les acteurs de terrain notamment les professionnels de santé et favoriser le changement des comportements.


Pilotée par Santé publique France, l’opération mobilise l’ensemble des régions françaises par le biais des Agences Régionales de Santé (ARS), ainsi qu’un réseau de partenaires engagés.
Parmi eux, la CNMSS, qui accompagne déjà les fumeurs en prenant en charge les traitements par substituts nicotiniques (inhalateur, patch, pastilles, gommes...) à hauteur de 150 € par an, met en place dès aujourd’hui et jusqu’à la fin du mois de novembre des conférences et des stands d'information et de sensibilisation, en collaboration avec le Service de Santé des Armées, en Région Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, mais également autour des villes de Metz, Bordeaux, Brest, Paris, etc…

Soucieuse de la qualité de vie au travail de son personnel, la CNMSS a également mené en 2017 deux actions internes de prévention à destination de ses agents :

  • Une enquête de prévalence du tabagisme à la CNMSS inspirée de l’enquête nationale « Baromètre santé » visant à connaître les attitudes et les comportements de chacun en matière de santé ;
  • Un programme de six ateliers sur une durée de trois mois animés par des professionnels de santé à destination des fumeurs.

Dernière mise à jour de l'article : 11/10/2017