S'abonner au flux RSS des actualités

2 au 9 juin 2017

Semaine nationale de prévention du diabète

Mis en ligne le jeudi 1 juin 2017

Evaluer ses risques pour prévenir la maladie, évaluer l’apport du traitement et éviter les complications : un français sur 10 sera touché par le diabète d’ici 10 ans, alors que le nombre de diabétiques non diagnostiqués est estimé à 700 000.
La CNMSS est partenaire de la Fondation francophone pour la recherche sur le diabète (FFRD).

La Fédération Française des Diabétiques présente du 2 au 9 juin 2016 sa 6e édition de la Semaine de Prévention du diabète.

Le diabète est une maladie chronique qui se traduit par une élévation anormale du taux de glucose (sucre) dans le sang. Cette anomalie est due à une insuffisance et/ou une résistance à l’insuline.
C’est une maladie grave qui, sans traitement approprié, détériore le fonctionnement d’organes vitaux et entraîne de graves problèmes de santé : maladies cardiovasculaires, cécité, insuffisance rénale ou amputation de membre.


Il existe 2 types de diabètes :

  • le type 1 se manifeste souvent dès le plus jeune âge. Le pancréas ne fournit plus d’insuline.
  • le type 2 est la forme la plus répandue. Il apparait généralement après l’âge de 40 ans. La production d’insuline par le pancréas y est diminuée avec insulinorésistance. Son origine est double, pouvant résulter d’habitudes alimentaires trop riches et déséquilibrées associées à un manque d’activité physique, mais aussi d’une contribution génétique.

Vous êtes invité à évaluer votre risque de développer un diabète grâce à un « Test de risque du diabète » sur le site : www.contrelediabete.fr

Parlez-en avec votre médecin.

La CNMSS soutient la Recherche sur le diabète

La CNMSS siège au conseil d’administration de la Fondation Francophone pour la Recherche sur le Diabète (FFRD), qui a pour objectifs de promouvoir et soutenir la recherche sur le diabète et les maladies métaboliques.

Les projets de recherche visent à mieux comprendre l’épidémiologie et la physiopathologie du diabète et de ses complications, évaluer l’apport du traitement, développer la recherche fondamentale sur la maladie pour aboutir à une meilleure prise en charge des patients diabétiques.

Dernière mise à jour de l'article : 01/06/2017