Le dispositif du médecin traitant : le parcours de soins coordonnés

Le parcours de soins est une mesure incitative, chacun est libre d’entrer ou non dans ce dispositif. Créé afin de rationaliser les dépenses de santé en limitant les actes médicaux inutiles, il consiste à désigner un médecin unique qui coordonne le suivi médical du malade : c’est  le médecin traitant, votre interlocuteur privilégié.

Déclarer un médecin traitant

La déclaration d’un médecin traitant s’adresse aux bénéficiaires de plus de seize ans. Vous pouvez choisir un médecin civil ou militaire, généraliste ou spécialiste, et le déclarer auprès de la CNMSS.

Pourquoi déclarer un médecin traitant ?
Deux bonnes raisons :

Pour un meilleur suivi médical

Le médecin traitant vous guide dans le parcours de soins, centralise votre dossier médical et vous oriente si nécessaire vers un médecin spécialiste. Cette coordination garantit un meilleur partage des informations concernant votre état de santé entre votre médecin traitant et les médecins spécialistes.

Pour être mieux remboursé

  • Vous respectez le parcours de soins : le taux de remboursement est de 70 %.
  • Vous ne déclarez pas de médecin traitant, ou vous consultez un médecin en dehors du parcours de soins, vous êtes pénalisé. Le taux de remboursement n’est que de 30 %. La pénalité appliquée est plafonnée à 10 € par acte.

Exemple : Un examen tarifé à 96,49 €
Dans le parcours de soins : 70 % de 96,49 € = 67,54 €
Hors parcours de soins : 67,54 € - 10 € = 57,54 €

Comment déclarer son médecin traitant

Il vous suffit, à l’occasion d’une consultation, soit :

Le Médecin militaire générique

Le militaire d'active bénéficie par défaut de l'enregistrement d'un médecin militaire dans son dossier administratif. Il ne s'agit pas à proprement parler de l'enregistrement d'un médecin militaire nommément désigné, mais d'un médecin militaire dit générique. Ce dispositif permet à l'assuré de ne pas être pénalisé pour les actes dispensés par un médecin militaire ou à la demande de celui-ci. Cependant, la radiation des contrôles de l'armée engendre la suppression de cet enregistrement.

Cet article vous a été utile ?

Dernière mise à jour de l'article : 06/08/2014