Prothèse auditive

La prise en charge des prothèses auditives est subordonnée à la présentation d´une prescription médicale et à leur inscription sur la liste des produits et prestations remboursables (LPPR). 

Le remboursement intervient à 60 % sur la base de tarifs qui varient selon l´âge et le handicap, à savoir :

  • pour les moins de 20 ans et les personnes qui, quel que soit leur âge, sont également atteintes de cécité, le remboursement intervient à 60 % sur la base d´un tarif allant de 900 € à 1 400 €, selon le type de l´appareil choisi, soit un remboursement allant de 540 € à 840 €. 
  • pour les plus de 20 ans, le remboursement intervient à 60 %, sur la base d´un tarif forfaitaire de 199,71 €, quel que soit le type d’appareil prescrit, soit un remboursement de 119,82 €. 

Les tarifs comprennent :

  • l´achat de l´appareil et des accessoires nécessaires à son fonctionnement (piles, embout auriculaire...) ; 
  • le coût de la prise en charge du patient (le travail préparatoire à l’installation de l’appareillage, l’information de l’assuré, l´adaptation ou l´application prothétique, un contrôle immédiat puis régulier de l´appareil...). 

Les frais d´entretien et de réparation sont pris en charge à 60 %, sur la base d´une allocation forfaitaire annuelle fixée à 36,59 €, soit un remboursement de 21,95 €. En cas d´appareillage des deux oreilles, les patients ont droit à deux allocations forfaitaires. 

Après paiement de la part "sécurité sociale" et des compléments "mutuelle", si le montant restant à votre charge représente une part importante de votre budget, une demande de secours peut être adressée à la CNMSS :

- par courriel

- par courrier auprès de la :

Caisse nationale militaire de sécurité sociale
Service Accompagnement en Santé
Bureau de l´action sanitaire et sociale
247 avenue Jacques Cartier
83090 Toulon Cedex 9

Ces prestations, de caractère exceptionnel, ne constituent pas un droit et leur attribution est soumise à condition de ressources.

Cet article vous a été utile ?

Dernière mise à jour de l'article : 24/03/2016