Paludisme

Le paludisme est une maladie due à des parasites du genre Plasmodium transmise par piqûre d'un moustique (l'Anophèle) infecté. Au cours d'une simple piqûre le parasite infecte le sang de l'homme.

Symptômes de la maladie

Les premiers signes de la maladie apparaissent une semaine à un mois après une piqûre infectante.

Il est donc possible de faire une crise de paludisme après le retour en métropole.

Aussi en cas de fièvre même légère, de nausées, de maux de tête, de courbatures ou de fatigue au cours du séjour en zone impaludée ou dans les mois qui suivent le retour, un médecin doit être consulté en urgence.

Les premiers symptômes sont souvent peu alarmants.

Le diagnostic et le traitement précoce du paludisme réduisent l'intensité de la maladie et permettent d'éviter qu'elle ne devienne mortelle.

Mesures de protection

Selon les dernières estimations de l'Organisme Mondiale de la Santé de décembre 2013, il est estimé que 207 millions de cas de paludisme se sont produits dans le monde en 2012 et que 627 000 personnes environ sont mortes de la maladie.

Il n'y a pas de vaccin disponible contre le paludisme.

Aucun moyen préventif n'assure à lui seul une protection totale.

Il convient donc d'insister sur la nécessité de l'observance simultanée d'une protection contre les piqûres de moustiques vecteurs du parasite associée à la prise de médicaments préventifs antipaludiques.

Un traitement préventif antipaludique s´impose avant, pendant et après le séjour dans les zones exposées. Ce traitement est prescrit par un médecin qui tient compte des zones visitées, de la durée du séjour ainsi que de la personne (âge, antécédents pathologiques, intolérance aux antipaludiques, possible interaction médicamenteuse, grossesse).

La protection contre les piqûres de moustiques s'effectue par :

  • l'application sur la peau de produits répulsifs anti-moustiques
  • l'utilisation de moustiquaire imprégnée d´insecticide
  • le port de vêtements couvrants, essentiellement du coucher au lever du soleil quand les moustiques sévissent particulièrement, imprégnés d'insecticides pour tissu si nécessaire

En cas de grossesse ou d'allaitement, et pour les enfants, votre médecin ou pharmacien vous délivrera les conseils nécessaires.


A l'intérieur des habitations
, la lutte antivectorielle repose notamment sur l'utilisation d'aérosols, d'insecticides à diffusion continue, la climatisation, l'installation de grillages moustiquaires...
Il est recommandé de supprimer tous les points d'eau stagnante (vieux pneus, bouteilles, etc) susceptibles de devenir des réservoirs de moustiques.


Zones à risque

Près de la moitié de la population mondiale est exposée au paludisme. La plupart des cas de paludisme et des décès dus à cette maladie surviennent en Afrique subsaharienne. L'Asie, l'Amérique latine et, dans une moindre mesure, le Moyen-Orient et certaines parties de l'Europe sont également affectés.

- Agrandir l'image, .JPG 14.1Ko (fenêtre modale)


Traitement préventif du paludisme

Le traitement préventif du militaire affecté dans une zone où sévit le paludisme est pris en charge par le Service de santé des armées.

Votre famille vous accompagne !

Pour vos ayants droit, la CNMSS et la mutuelle UNEO prennent en charge la totalité des dépenses liées au traitement préventif antipaludique prescrit par un médecin (les médicaments antipaludiques ne sont délivrés en France que sur prescription médicale).

En pratique

Le remboursement du traitement préventif antipaludIique interviendra sur présentation des pièces suivantes : 

  • prescription médicale
  • feuille de soins délivrée par le pharmacien et acquittée par vos soins
  • ordre de mutation ou attestation sur l´honneur en tenant lieu, précisant que les ayants droit sont autorisés à vous accompagner


Répulsifs cutanés

La CNMSS a décidé dans le cadre de ses actions de prévention de prendre en charge les produits répulsifs cutanés nécessaires pour lutter contre les moustiques, pour le militaire et ses ayants droit autorisés à l'accompagner.

Ces produits doivent figurer sur la liste publiée par l´INVS (Institut national de veille sanitaire).

Comment obtenir le remboursement

Les justificatifs à fournir sont :

  • la facture acquittée par le pharmacien, pour chaque bénéficiaire
  • la photocopie de l´ordre de mutation ou une attestation sur l´honneur indiquant que les ayants droit sont autorisés à vous accompagner (à joindre aux factures)

La prise en charge sera limitée à 1 produit par mois et par bénéficiaire pour une durée de 3 mois quelle que soit la durée de l'affectation.

Cet article vous a été utile ?

Dernière mise à jour de l'article : 03/05/2016