S'abonner au flux RSS des éditos

La CNMSS aux côtés des militaires gravement blessés

Mis en ligne le mardi 23 septembre 2014

Le nombre des blessés graves s’accentue lors des projections des forces armées en opérations extérieures ou à l’occasion d’accidents en service.
Aussi, un meilleur suivi, ainsi qu’une meilleure prise en charge des militaires atteints dans leur intégrité physique, imposent également qu’ils puissent se réadapter et se réinsérer dans des emplois au sein du ministère de la défense ou à l’extérieur.

Thierry BARRANDON, Directeur

Thierry BARRANDON,
Directeur de la CNMSS

Cette réadaptation et cette réinsertion professionnelle est favorisée, pour les blessés, victimes d’amputations, par l’attribution d’un appareillage faisant appel aux technologies les plus sophistiquées.

C’est pourquoi, en reconnaissance de leur engagement et des sacrifices consentis, le ministre de la défense a demandé à la CNMSS de financer intégralement ces appareillages « nouvelle génération » au profit de ces militaires, confirmant ainsi son rôle essentiel auprès de ses assurés.

Toutefois, la prise en charge intégrale de ces prothèses « nouvelle génération » nécessite que l’examen des demandes d’appareillage, qu’il s’agisse d’une première demande ou d’un renouvellement, soit organisé dans un cadre partenarial, qui permette de s’assurer du bien-fondé de celles-ci.

La charte, signée le 1er juillet 2014, entre :

- la Direction des ressources humaines du ministère de la défense (DRH-MD),
- la Direction centrale du service de santé des armées (DCSSA),
- l'Institution nationale des invalides (INI),
les états-majors des armées pour le compte de leur cellule d’aide aux blessés
- et la Caisse nationale militaire de sécurité sociale (CNMSS)
,

définit ainsi les modalités d’instruction de ces demandes et d’évaluation médicale des militaires blessés, qui doivent répondre à certains critères.  

Le dispositif inter-partenaires mis en œuvre dans ce cadre, dans lequel la CNMSS prend toute sa place, devrait ainsi permettre de répondre efficacement aux attentes légitimes de ceux qui ont le plus souffert dans leur chair. 

Dernière mise à jour de l'article : 17/11/2015