Quiz : transport affection de longue durée (ALD)

La règlementation des frais de déplacement des malades est complexe, testez-vous pour mieux la comprendre !

  • J'utilise mon véhicule personnel

    Mon médecin m'a prescrit un transport pour me rendre à une consultation, en relation avec mon affection de longue durée. Le mode de transport prescrit est un véhicule particulier.

    Serai-je remboursé ?

    • Oui
    • Non

    Vous ne serez pas remboursé.

    Si le médecin estime que mon état de santé me permet de me déplacer seul en véhicule particulier ou en transport en commun, le déplacement n’est pas pris en charge et ne devrait même pas être prescrit.

  • J'utilise un véhicule particulier

    Je me fais accompagner en véhicule personnel pour recevoir des soins en relation avec mon ALD, alors que le médecin a prescrit un taxi ou un VSL.

    Serai-je remboursé ?

    • Oui
    • Non

    Le médecin a prescrit un VSL ou un taxi, car mon état de santé ne me permet pas de me déplacer seul. Dans un souci d’économie, je me fais conduire par une tierce personne. Le déplacement pourra être remboursé car il est moins onéreux.

    Pour mes demandes de remboursement : demande de remboursement de transport

  • Je fais appel à une société de transport (taxi, ambulance, VSL)

    Mes frais de transport en relation avec mon ALD sont remboursables si le transport est :

    • Prescrit en ambulance, taxi ou en véhicule sanitaire léger (VSL)
    • Non prescrit

    Les transports prescrits en ambulance, taxi, ou VSL sont remboursables.

    Un transport doit obligatoirement être prescrit par un médecin pour être pris en charge par l’assurance maladie.

    Pour des distances supérieures à 150 kilomètres, il doit faire l’objet d’un accord préalable du médecin conseil de la Cnmss.

  • Motif de déplacement

    Mon transport est en relation avec mon ALD. Sera-t-il remboursable, quel que soit le mode de déplacement prescrit (taxi, VSL, véhicule particulier, transport en commun) pour :

    • une entrée–sortie d’hospitalisation, des séances d’hémodialyse ou de chimiothérapie
    • un trajet accordé au préalable par le médecin conseil (supérieur à 150km, ou en série)

    Quel que soit le mode de transport prescrit, ces déplacements continuent à être pris en charge.

    Il en est de même des transports accordés au préalable par le médecin conseil de la CNMSS (transports en série ou plus de 150 km).

  • Merci de votre participation.

    Besoin d'autres précisions sur les frais de transport ? Consultez l'article complet.

Cet article vous a été utile ?

Dernière mise à jour de l'article : 17/03/2015