Zéro alcool pendant toute la grossesse

Mis à jour le 13 juin 2022

Quand maman boit, bébé trinque

Une femme enceinte qui boit de l’alcool fait prendre un risque à son futur enfant.

Zéro alcool durant la grossesse

La consommation d’alcool pendant la grossesse représente la première cause évitable de retard mental d’origine non génétique et d’inadaptation sociale de l’enfant en France.

Une femme enceinte qui boit de l’alcool (vin, bière, cidre, alcool fort …) même en petite quantité et de manière ponctuelle ou régulière à tous les stades de sa grossesse, fait prendre un risque à son futur enfant.

Les séquelles peuvent être très lourdes et sont permanentes :

  • Physiques : retard de croissance, petit périmètre crânien, malformations du visage
  • Organiques : troubles de la vue et de l’ouïe, malformation des os, lésions cardiaques, rénales et hépatiques …
  • Intellectuelles : trouble de l’attention, problème de mémoire, retard d’apprentissage, hyperactivité…
  • Comportementales : impulsivité, irritabilité, colère, agressivité...

En France, 1 nouveau-né par jour a un trouble lié à l’alcoolisation fœtale.

Il est donc recommandé aux femmes de s’abstenir de toute consommation d’alcool dès le désir de grossesse, pendant toute la durée de la grossesse et jusqu’à la fin de l’allaitement.

Parlez-en avec votre médecin