S'abonner au flux RSS des actualités

Tabac et cardiopathie

31 mai 2018 : Journée mondiale sans tabac

Mis en ligne le jeudi 31 mai 2018

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires célèbrent chaque année la Journée mondiale sans tabac, afin d’alerter le grand public des dangers du tabagisme sur la santé et promouvoir les politiques visant à réduire efficacement la consommation de tabac. Cette année, la campagne vise Le tabac et les cardiopathies.

Les pathologies cardiovasculaires constituent la principale cause de décès dans le monde.
La journée mondiale sans tabac 2018 intitulée Le tabac et les cardiopathies a pour objectif d’attirer l’attention sur le lien existant entre la consommation de tabac et les cardiopathies, ainsi que toute autre maladie cardiovasculaire, y compris les accidents vasculaires cérébraux.

Tabagisme : les chiffres-clés dans le monde

•    Le tabac est la principale cause évitable de mortalité
•    Le tabagisme tue actuellement un adulte sur dix
•    Le tabagisme fait près de 6 millions de morts chaque année, dont plus de 600 000 sont
     des non-fumeurs exposés au tabagisme passif.

Le tabac, une préoccupation majeure pour la France

Le tabac reste la première cause de mortalité évitable en France et la première cause de cancer. Il fait partie des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires, et constitue la cause principale de l’insuffisance respiratoire chronique obstructive.
Le tabagisme actif est considéré comme responsable de 90 % des cancers bronchiques.
La consommation active ou passive de tabac est responsable d’environ 73 000 décès par an toutes pathologies confondues, soit 200 décès par jour. Un fumeur sur deux décédera en raison de sa consommation de tabac.

Cette Journée mondiale est l'occasion de réfléchir aux méfaits de la cigarette et de se faire accompagner dans l'arrêt du tabac. Par ailleurs, elle entend contribuer à protéger les générations actuelles et futures, non seulement des conséquences dévastatrices de la consommation de tabac, mais aussi des problèmes sociaux, environnementaux et économiques liés à l'usage du tabac et à l'exposition à la fumée du tabac.

J’ai décidé d’arrêter de fumer, la CNMSS peut m’aider dans ma démarche

La Caisse nationale militaire de Sécurité sociale participe à la lutte contre le tabagisme, en particulier par le remboursement des substituts nicotiniques (patch, gomme, ...) prescrits pour le sevrage tabagique.

Dernière mise à jour de l'article : 04/06/2018