S'abonner au flux RSS des actualités

Cancer du col de l'utérus

Faites-vous dépister

Mis en ligne le vendredi 4 juin 2021

La CNMSS participe à l’opération « Juin vert » qui rappelle l’importance du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus aux femmes âgées de 25 à 65 ans (20 à 65 ans dans les départements d’outre-mer), vaccinées ou non contre les HPV.

Le cancer du col de l’utérus est principalement provoqué par des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV) qui se transmettent lors des rapports sexuels.

80 % des femmes sont infectées par le virus HPV au moins une fois dans leur vie. Dans 9 cas sur 10, l’infection par le HPV évolue favorablement. Dans certains cas cependant, les lésions évoluent vers un cancer qui touche en France près de 3 000 femmes par an, 1 000 en décèdent.

Le dépistage permet :

  • de détecter d’éventuelles lésions précancéreuses et de les traiter avant qu’elles n’évoluent en cancer
  • de diagnostiquer des cancers à un stade précoce et d’améliorer ainsi les chances de guérison

Il consiste à analyser un prélèvement effectué au niveau du col de l’utérus (frottis), afin d’identifier des cellules anormales (examen cytologique) ou de détecter la présence du virus (test HPV).

Les modalités du dépistage

Selon votre âge, vous recevez un courrier de votre Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) vous invitant à consulter votre gynécologue, médecin traitant ou sage-femme pour réaliser :

  • un dépistage (examen cytologique) tous les 3 ans (après 2 tests réalisés à 1 an d’intervalle et dont les résultats sont normaux), si vous êtes âgée de 25 à 29 ans,
  • un dépistage par test HPV tous les 5 ans, si vous êtes âgée de 30 à 65 ans.


L’acte de biologie analysant votre prélèvement gynécologique est pris en charge à 100 % par la CNMSS.
La consultation avec le professionnel de santé est remboursée dans les conditions habituelles de l’assurance maladie.

Deux résultats sont possibles :

  • test  négatif : vous êtes invité(e) à renouveler ce test dans les intervalles recommandés,
  • test  positif : vous devez consulter le professionnel de santé prescripteur pour des examens complémentaires.


Bien au-delà du mois de juin, votre participation au dépistage du cancer du col de l’utérus est possible toute l’année. Faites-vous dépister.



Dernière mise à jour de l'article : 04/06/2021