S'abonner au flux RSS des actualités

26 Septembre 2019

Journée mondiale de la contraception

Mis en ligne le mardi 24 septembre 2019

La journée mondiale de la contraception a lieu le 26 septembre de chaque année. Elle vise à faire mieux connaître les différents moyens de contraception afin de limiter le nombre de grossesses non désirées.

Ces dernières années, les méthodes contraceptives se sont beaucoup diversifiées.

Au-delà de la pilule, du préservatif et du dispositif  intra utérin (stérilet), les femmes peuvent désormais recourir à l’implant sous-cutané, au patch ou encore à l’anneau contraceptif. Ces nouveaux dispositifs permettent aujourd’hui à chacune de choisir la contraception qui lui convient le mieux.

Depuis 2013, la contraception des mineures de plus de 15 ans est remboursée à 100 %.

Malgré cela, le taux de grossesses non désirées reste élevé. Ainsi, environ un tiers des grossesses surviennent dans ce cadre et aboutissent 6 fois sur 10 à une interruption volontaire de grossesse (IVG).  

L’efficacité théorique de certaines méthodes de contraception (pilule, préservatif…) se heurte parfois à une gestion quotidienne difficile, ce qui peut en diminuer l’efficacité.

Plusieurs facteurs peuvent être source d’échec :

  • Utilisation incorrecte (oubli, retard, erreur pour la pilule…)
  • Difficultés pratiques pour les prises (notamment chez les adolescentes en raison d’une sexualité non assumée vis-à-vis des parents, plaquette de pilules cachée hors du domicile …)
  • Manque d’information sur la diversité des méthodes contraceptives
  • Connaissances insuffisantes (cycles et fécondité)
  • Persistance d’idées reçues (pilule peut rendre stérile, stérilet déconseillé aux femmes qui n’ont jamais eu d’enfants…)

Pour être bien acceptée et bien suivie, une méthode contraceptive doit être adaptée et choisie en fonction de sa réalité quotidienne.

Parlez-en avec votre médecin d’unité ou votre gynécologue attitré : il peut s’avérer très utile de faire le point et de réfléchir ensemble au type de contraception qui vous convient le mieux.

La contraception d'urgence dite « pilule du lendemain » ne remplace pas une contraception régulière. Elle  constitue une méthode de rattrapage à utiliser après un rapport sexuel, en cas d’échec (préservatif qui se déchire ou glisse) ou d’absence de contraception. Bien utilisée, la contraception d’urgence est une solution efficace pour éviter une grossesse. Elle est délivrée en pharmacie, avec ou sans ordonnance. La prise de cette « pilule » doit s’effectuer le plus tôt possible après le rapport car son efficacité diminue avec le temps.

Pour le personnel militaire féminin

Il est important d’anticiper sa contraception avant un départ en mission, en séjour outre-mer, ou avant un embarquement…. Cependant, dans ces conditions d’éloignement parfois difficiles, s’il survient un risque de grossesse non désirée, une consultation urgente auprès du médecin militaire de proximité doit être faite, sous respect du secret médical, afin de se faire prescrire rapidement la "pilule du lendemain".

Dernière mise à jour de l'article : 24/09/2019