S'abonner au flux RSS des actualités

MILITAIRES BLESSES

Prise en charge des prothèses dernière génération

Mis en ligne le lundi 16 décembre 2013

Afin de faciliter la réinsertion professionnelle des militaires gravement blessés en opérations ou en service, le ministre de la défense a décidé que les prothèses dites de « dernière génération », dont certains composants (genou, pied, main, etc…) ne sont pas encore inscrits à la Liste des produits et prestations remboursables prévue à l’article L.165-1 du code de la sécurité sociale (LPPR), pourront être prises en charge intégralement par la CNMSS.

Les prothèses susceptibles d’être prises en charge doivent avoir pour vocation de compenser les séquelles liées à l’amputation d’un ou plusieurs membres et de permettre aux militaires blessés de s’inscrire dans un parcours de réinsertion professionnelle au sein du ministère de la défense ou à l’extérieur.

La nécessité d’être appareillé par une prothèse nouvelle génération, le choix du modèle et du fournisseur ou du distributeur, ainsi que les capacités physiques et cognitives du militaire blessé, lui permettant d’assimiler la technique d’utilisation de la prothèse et d’en assurer la maîtrise, auront été préalablement définis et vérifiés par le service de santé des armées en charge de sa rééducation et de sa réadaptation. 

Dernière mise à jour de l'article : 17/11/2015