S'abonner au flux RSS des actualités

FIN DU CONFINEMENT / PERSONNES FRAGILES

Une nouvelle consultation prise en charge à 100 %

Mis en ligne le vendredi 5 juin 2020

Pour assurer la continuité des soins des personnes vulnérables ou souffrant d'une affection longue durée (ALD) à la sortie du confinement, une consultation spécifique dite "longue" peut être réalisée entre le 29 mai et le 30 juin : elle sera prise en charge par la CNMSS à 100 % sous certaines conditions...

Pendant le confinement de nombreux patients ont été conduits à reporter leurs consultations, rendant plus difficile leur suivi médical, c'est pourquoi une consultation de suivi "post-confinement" a été mise en place pour les personnes fragiles. 

La consultation spécifique dite "longue" est effectuée par un médecin traitant ou tout autre médecin impliqué dans la prise en charge du patient, lorsque celui-ci n'a pas de médecin traitant. 

Prise en charge à 100% 
par la CNMSS, elle doit être réalisée entre le 29 mai et le 30 juin 2020 au cabinet du praticien ou en visite à domicile. 

Elle est réservée aux assurés vulnérables (1) et aux assurés atteints d'une ALD qui remplissent au moins l'un des deux critères suivants :

  • ne pas avoir eu de consultation avec leur médecin traitant ou tout autre médecin impliqué dans leur prise en charge pendant la période d'interdiction de tout déplacement,

  • avoir été adressé par un établissement de santé en sortie d'hospitalisation.

Le tarif de cette consultation prise en charge à 100 % par la CNMSS est de 46 € en métropole et 55,20 € dans les Départements ou Régions français d'Outre-mer (DROM).

(1) Les personnes fragiles ou vulnérables susceptibles de développer une forme grave d'infection au COVID-19 sont les personnes âgées de 65 ans et plus, les femmes enceintes dans leur troisième trimestre de grossesse, les personnes concernées par des affections comme les antécédents cardiovasculaires, le diabète, une pathologie chronique respiratoire, une insuffisance rénale chronique dialysée, un cancer évolutif sous traitement, une obésité, une immunodépression.

 

 

 

Dernière mise à jour de l'article : 16/07/2020