Epidémie de Zika dans la zone Antilles-Guyane

Face à l’épidémie de virus Zika le ministère en charge de la santé a décidé en 2016 de mettre en place des dispositions exceptionnelles concernant la prise en charge, à titre dérogatoire, des frais liés au risque de l’épidémie du virus Zika pour les femmes enceintes résidant dans les départements de la Guadeloupe, la Guyane, et la Martinique.

Prise en charge des frais de santé des femmes enceintes résidant dans la zone Antilles-Guyane 

En application de ces mesures exceptionnelles, la CNMSS a adressé un courrier et une attestation de prise en charge aux femmes enceintes résidant dans un de ces départements.

Compte tenu de la persistance de la circulation du virus Zika dans ces territoires, le dispositif spécifique est prolongé par le Ministère des Solidarités et de la Santé au-delà du 31 décembre 2018.

Actes d’échographie

Sur présentation de l’attestation de prise en charge délivrée par la CNMSS :

L’échographie obstétricale supplémentaire entre la 26ème et la 28ème semaine
Sont pris en charge à 100 % dans la limite des tarifs de responsabilité

Actes de biologie

En cas d’anomalies détectées lors de l’échographie, les examens de biologie en vue d’un bilan étiologique seront pris en charge à 100 % au titre de l’assurance maladie ou de l’assurance maternité sur présentation de l’attestation délivrée par la CNMSS :

Pour les examens sérologiques d’infection  par le virus Zika réalisés au cours de la grossesse

Pour les analyses de biologies à effectuer au moment de l’accouchement.

Consultations médicales dans un centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN)

En cas d’anomalies détectées lors de l’échographie, ces consultations sont prises en charge à 100% sur présentation de l’attestation délivrée par la CNMSS.

En outre, si un nouveau-né a contracté une infection Zika, avant ou après la naissance, et que les parents se trouvent en difficulté financière pour les frais restant à leur charge (y compris les transports pour se rendre aux consultations de suivi en établissement hospitalier) pour les examens suivants :

Examens de sérologie,
Bilan neurologique,
Examen du fond d’œil,
Bilan auditif,
Consultation médicale de suivi.

Ils peuvent effectuer une demande de prestations supplémentaires (soumis à conditions de ressources).

Afin de permettre une prise en charge immédiate à 100 % et sans avance de frais des soins susvisés, le professionnel de santé doit cocher la case " autre" (ou " exo DIV " pour une feuille de soins électroniques) et les cases " l’assuré(e) n’a pas payé la part obligatoire " et "l’assuré(e) n’a pas payé la part complémentaire ". 

Les ordonnances doivent en outre mentionner que les soins sont prescrits en lien avec le dépistage du virus du Zika.

 

  • Consulter les pages consacrées à l'épidémie de Zika dans l'espace Assuré  
Cet article vous a été utile ?

Dernière mise à jour de l'article : 26/02/2019